Du Rhum et Des Hommes! (DESIGN EN COURS!)

Parce qu'on est tous un peu pirate...RPCB Yaoi interdit -16 ans
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Samuel Heggard, Capitaine du Baron Noir [Fiche Terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Heggard

avatar

Messages : 8
Réputation : 4372
Date d'inscription : 03/12/2012

MessageSujet: Samuel Heggard, Capitaine du Baron Noir [Fiche Terminée]   Mar 4 Déc - 0:29


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Heggard
Samuel


    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

    Nom : Heggard.
    Prénom : Samuel.
    Surnom : Sam.
    Age : 28 ans.
    Rang : Capitaine de l'équipage du Baron Noir.
    Depuis quand avez vous découvert l'île : Depuis 13 ans, après un hasard qui sera expliqué dans l'histoire.



Physique
Description


Samuel est quelqu’un d'assez charismatique. Il est grand, mais pas trop non plus. Il est paraît assez svelte, mais il dissimule une bonne musculature. Musculature qu’il essaie d’entretenir régulièrement. Chose qui n’est pas aussi simple. Entre ses tâches et ses "jeux", il ne pense pas vraiment au sport. Et pis quand on pense à son emploi du temps, on se dit que ça doit suffire pour tenir son homme en forme... si ça ne le tue pas au bout d'un moment. Sa peau pâle et ses yeux bleus se marient à merveille à la couleur bronze, pour ne pas dire châtain/blond, de ses cheveux. Cheveux qui ne sont pas vraiment longs, ni vraiment courts, oscillant entre la pagaille et l’ordonné. Ils lui tombent sur les épaules agrémentant que plus encore ce côté ambigu de sa personnalité.

Quant à son style vestimentaire... il est assez commun pour ne pas dire complètement basique. Il devrait s'habiller selon son rang. Un long manteau, une tenue propre sur elle et surtout des habits plus riches. Mais non, il s'habille en classique. Il préfère une tenue commune. Il ne veut pas paraître supérieur. Alors, sur l'île, il est plus souvent en tenue de tous les jours, pour naviguer de manière discrète parmi les autres pirates sans dire ou crier à vos hautes qu'il est le capitaine du Baron Noir. C'est plus simple selon lui. Et surtout, ainsi, il peut disparaître sans mal. Quand il va en Terre, pour aller dans une ville quelqu'un, il aime arborer les vêtements des civils qui travaillent dans des magasins genre de fournitures. Il se fait classe sans trop être riche. Il aime se mouvoir ainsi en ville.

Pour résumé, avec un physique dans la norme et des tenues passe-partout, Samuel fait tout pour se cacher. Un autre masque qu'il travaille avec grand sérieux.





Caractère
Description



Samuel est quelqu’un de très… comment dire… complexe. Il essaie de paraître de bonne humeur tout le temps. Mais tout cela n’est qu’une façade. Une façade qui est parsemée de failles, de fissures. Le premier truc qui cloche quand on le voit, c’est son regard. Ses yeux, parfois tristes, parfois méfiants ou encore méchants et froids, sont en parfaite opposition avec son sourire éternel. Comme si le haut de son visage montrait ses vrais sentiments alors que le bas restait figé dans une expression de mensonge.

Mais après tout, n’est-ce pas un moyen pour lui de se protéger ? N’est-ce pas la seule solution qu’il est trouvé pour ne pas sombrer dans ce cauchemar qui se résume n’être que sa vie ? N'est-ce pas un moyen d'éviter tout lien avec autrui ? Et bien si ! Toutes ces raisons et même plus encore sont les causes de ce caractère ambiguë. Certain dirait que c’est un fou. Qu’il est un caractère changeant qui ne se montre jamais sans un masque. Samuel leur répondrait simplement qu’il vaut mieux se cacher derrière un masque que de sombrer dans une folie qui n’apportera rien de plus, si ce n’est un bon millier d’ennuis de plus.

C’est ainsi qu’il voit les choses. Mais tout ne se résume pas qu’à cela. Et il le sait !
Samuel reste quelqu’un d’intelligent en réalité, mais il fait l’ignorant, le stupide, sans trop exagérer non plus. Il sait que son "rang" l'oblige à avoir certaines connaissances et capacités. Il sait aussi que paraître idiot lui évite pas mal de soucis d’ordre physique. S’il passe pour un idiot idéaliste, il n'aura pas à s'imposer entre ces idiots qui se battent pour une simple pièce, cherchant de cette façon à se défouler. Enfin tout du moins, c'est ce qu'il espère… Ça ne fonctionne pas souvent.

Le temps passant, les épreuves se cumulant, le caractère de Samuel est devenu qu’une série de contradictions. Il a peur de la mort, pourtant il est le premier à attaquer lors d'un abordage, montrer l'exemple à ses hommes. Il n’aime pas les lieux étroits, pourtant chaque nuit il dort dans une pièce tout juste capable de le contenir. Il sait les civils dangereux, néanmoins, il se mêle à eux pour tenter de passer inaperçu. Ceux sont les premières fissures qui apparurent chez lui.

Pour les failles, c’est une autre histoire. Certains disent que failles et fissures sont la même chose. Mais cela est faux. Chez Samuel, c’est deux éléments bien distincts. Les fissures sont ces oppositions que son visage et ses agissements mettent en avant. Ses failles, elles, ce sont des trous béants dans le cœur du capitaine. Une folie minime… Une voix en lui qui le pousse peu à peu vers un gouffre où des millions de mains l’attendent pour le tirer vers le bas. C’est cela les failles pour lui. Et comment cela se traduit… ?

Cette attitude se traduit par bien des manières. La première étant cette volonté sans borne de paraître normal. Un civil, un homme libre… Mais plus il se borne dans cette normalisation, puis son côté pirate se développe, et plus il devient sans pitié pour les pauvres civils qui croisent son chemin. C’est un cycle sans fin qui malgré le nombre incalculable d’échecs se répète interminablement...

C’est ainsi que se résume Samuel. Un sac de nœud souriant qui ne va que vers l’avant de crainte de tomber dans un puits sans fond. Néanmoins, il possède aussi de bons côtés. Pas que ces côtés chaotiques qui compliquent toujours plus sa vie. C’est un ange de gentillesse. Il donnerait ses deux bras à une personne qu’il aime si elle lui demandait. Enfin, s’il possédait une personne à aimer, amitié ou autre. Ce qui n’est pas le cas, puisqu’il est seul. Il ne laisse jamais quelqu'un l'approcher de trop prêt. Cependant, il possède des camarades, des "amis". Mais aucuns pour le moment ne le connaissent vraiment. Puisque aucuns n'ont jamais pu passer son armure. Facette qui reste en total opposition quand à son métier. Puisque pour ses hommes, il donnerait sa vie...





Histoire
Son passé



Une vie pour une vie…
Voici la première leçon que reçue Samuel alors qu’il n’était qu’un nourrisson.
Alors qu’il voyait le jour, enfin la nuit dans son cas, son père fut fauché par la mort alors qu’il courrait à leur domicile pour rejoindre son épouse qui accouchait. La marine qui pourchassait un de ces scélérats comme ils disaient avait fait place pour mieux capturer le fuyard. Il y eut beaucoup de blessés cette nuit-là, mais aucun n’étaient de la marine… Le premier cri de Sam sonna au même moment que son père rendait son dernier souffle. C’était un soir d’été, et la marine ne s’est jamais excusée.
Une vie pour une vie…
Une leçon bien dure pour un enfant qui se reprocha son premier souffle dès qu’il eut conscience de ce que cela était…

Le temps passa et son caractère s’affina. Mi-ange, mi-démon, il naviguait entre bonnes et mauvaises choses. Voler pour manger, voler pour se venger. Mentir pour fuir, mentir pour manipuler. Avec le temps il comprit les rouages de la survie.
Une vie pour une vie…
Un adage qu’il maîtrisait parfaitement à présent.
Et pour sa vie, il n’hésitait pas à en sacrifier une vie…
Après tout, c’est la loi de la nature !

De fil en aiguille…
De tissage en tissage…
Il découvrit un autre univers.
Il faut dire qu’il recherchait le scélérat responsable de son enfance.
Le scélérat qui avait mis la Marine sur le chemin de son père, et causer la mort par chagrin de sa mère. Car deux ans après sa naissance, ce fut sa mère qui rendit l’âme. Sa mère qui n’avait que pour désir celui de rejoindre son aimé. Sa mère qui n’avait pas accepté le troc que la vie lui avait imposée. Résultat, une enfance de errances avec divers adultes, pleines de rancœurs où aimer était mortel, se fermer une survie.
Oh, il ne lui en voulait pas. Mais l’existence lui avait appris une loi.
Une vie pour une vie.
Sa mère morte, il ne restait plus que lui. Il devait le retrouver et le tuer pour que son cœur batte à nouveau. Qu’il ressente à nouveau. Qu’il vive en bref !

La chasse fut longue. L’enquête pour le découvrir encore plus. Mais patience étant presque son deuxième prénom, il finit par le trouver ce scélérat. Il lui fallut quinze ans pour y arriver. Une goutte d’eau dans sa volonté de vivre.
Une vie pour une vie.
Son vieil adage était son adrénaline.
C’était un pirate. Ce ne fut pas compliqué à trouver. Mais ce qu’il ne s’attendait pas, c’était que cet homme soit si compréhensif. Un pirate au cœur humain… Etrange selon lui. Mais pas si surprenant. Après tout, il était bien un meurtrier au grand cœur. Il avait bien du tuer trois ou cinq personnes pour survivre et bien deux autres pour obtenir ses informations.
Une vie pour une vie.
Et cette vie, c’était la sienne. La meilleure de toute selon lui.

Face à ce pirate, sa vie bascula à nouveau.
Oh, il le tua. Pour ça, il n’y eut aucun doute. Mais il y a eu un témoin. Un témoin qui apprécia ce qu’il vit. Pas dans le sens sang et tout ce qui en suivit, mais dans la façon d’être de Samuel. Un gosse plein de potentiel. Un gosse qui serait un pirate digne de ce nom. Un gosse qui pourrait combler son manque de paternité. Le témoin avait décidé.
Il y eut un apprivoisement, du marchandage, des négociations. Il y eut des rires, des colères, des tentatives de meurtres. Mais chaque jour les rapprochait. Chaque jour permettait au témoin d’atteindre le jeune homme.
Une vie pour une vie.
Samuel reprenait vit. Et chaque pas que faisait le témoin vers lui était une preuve. Non, était sa preuve.
Une vie pour une vie.
Son vieil adage avait encore prouvé sa véracité.
Ce qui se passa ensuite, fut assez trouble dans l’esprit de Samuel.
Il y a une longue discussion. Une sorte de pacte. Et il se retrouva sur un navire pour la première fois. Et le voyage fut tumultueux. Pourtant, il l’apprécia. Il aimait la joie que lui procurait la navigation. C’était une sorte de liberté. Il était en vie. Oui, il n’en doutait plus, plus du tout. Il ne sut pas vraiment combien de temps dura le voyage. Mais un jour de pluie, il arriva… non le navire accosta sur une île. Et quelle île !
Il y avait des pirates partout. Des grands et des petits, des hommes et des enfants. Sam s’en était senti comme chez lui. Des gens qui ne le jugeraient pas. Il le savait. Au fond de lui, il savait qu’il était à sa place. C’est à ce moment là qu’apparu sur son visage un vrai sourire.

Le témoin le recueillit chez lui. Il lui présenta à ses amis. Il y avait un barman dans le lot. Un barman qui impressionnait Samuel. Même si jamais il ne l’a avoué.
Le témoin était capitaine du Baron Noir. Lui et son vice-capitaine, son meilleur ami, avait créé monté cet équipage. Chaque homme, chaque chose avait été choisie par les deux hommes. Souvent à coup de bouteilles et de cartes. Quand son témoin, Max l’Optimiste de son nom, parlait, Samuel était scotché à ses lèvres. Il aimait l’entendre raconter toutes ces histoires de piraterie.

Le temps passa, et Samuel grandit, devint adulte, et fit ses armes… Enfin armes de piraterie. Et un jour, le Baron Noir revient sans capitaine, sans vice, et avec beaucoup moins d’équipage. Ce fut le résultat d’une mauvaise rencontre. L’abordage fut un cuisant échec qui eut énormément de conséquences. Beaucoup trop de morts… Et le cœur de Sam qui se ferma à nouveau. Néanmoins, son sourire persista. Il venait de fêter ses vingt-six and et pour la seconde fois, on lui retirait son père.

Une vie pour une vie.
Alors, il prit la relève de son bienfaiteur…
Il créa son équipage à l’image de son père…
Et il se mit en chasse des responsables. Il avait onze vies à reprendre.
Une vie pour une vie.
Cela fait à présent deux ans qu’il est capitaine du Baron Noir. Deux ans qu’il vieille sur son équipage. Deux ans qu’il chasse les responsables de la mort de Max. Deux ans qu’il oscille entre la bonté et l’horreur.
Une vie pour une vie…





Qui êtes
Vous...


    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

    Pseudo : Myushi
    Age : Sore wa himitsu desu Wink
    Comment avez-vous trouvé le forum : Euh... Bah je suis administratrice d'un site de votes et j'ai été contactée pour un souci... J'ai du découvrir le forum pour comprendre le souci. Et ça m'a plu. Donc me voilà Wink
    Que pensez-vous du forum : Je le trouve intéressant et plein de potentiel. Sinon je ne serais pas inscrite XD.
    Taux de présence sur le forum : Autant que possible, mais il peut avoir des temps d'absence, je travaille ^^;.



~ Pavillon du Baron Noir ~
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
Samuel Heggard, Capitaine du Baron Noir [Fiche Terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wade Wilson alias Deadpool (fiche terminé)
» Alissa "Cali" Grigori, aka Kina ... [Fiche Terminée]
» Nikolaï M. Kolyakov [Fiche terminée]
» Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]
» Alice Carpenter - La Justice est aveugle [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du Rhum et Des Hommes! (DESIGN EN COURS!) :: Administration de l'ile :: Présentation :: Présentation Validée.-
Sauter vers: